Expo – David Siodos

Expo – David Siodos

“Le Périférique”

Un fil conducteur que le photographe David Siodos nous propose de suivre. Il saisit des instants de rue, de vie, des personnages, une expression…
Il se dit photographiant en marchant. Il capture dans la boite, des passants, des ouvriers sur un chantier, des employés de bureaux. Tout au long de ce “périphérique” de la vie que l’on empreinte chaque jour sans trop faire attention. Dans une rue, un couloir, il capture ce bref moment qui fait des ses photos une œuvre photographique si particulière.

A voir du 22/11/2018 au 20/01/2019
à l’Institut Culturel Bernard Magrez 16 rue de Tivoli, 33000 Bordeaux Tél 05 56 81 72 77
www.davidsiodos.com/fr  

Classez vos photos et vos vidéos avec Digikam (part.2)

Classez vos photos et vos vidéos avec Digikam (part.2)

Maintenant que vous avez ranger vos photos et vidéos dans des dossiers, que vous avez installer Digikam sur votre ordinateur, nous allons voir comment configurer Digikam pour l’utiliser au mieux.

Dans ce tuto Digikam, vous aurez les principales directives pour bien règler Digikam avant de commencer à classer vos photos.

Tuto : Configuration de Digikam

 

Clip pour appareil photo

Clip pour appareil photo

Le clip de fixation pour appareil photo.

 

Si comme moi, vous n’aimez pas avoir un appareil photo en bandoulière, qui balotte quand vous marchez, vous devez donc le tenir à la main, la sangle autour du poignet. Vous reconnaîtrez qu’il est parfois utile d’avoir les deux mains libres et dans ce cas c’est compliqué surtout en randonnée.
La solution:

Le clip pour appareil photo

S’il en existe de tout les prix, le plus réputé dans le monde de la photo, c’est celui de la marque Peak Design.
seulement à 65€ le clip, ça ne pique pas que le design…

J’ai trouver une bonne copie et mon clip pour appareil photo Andoer, me rend les mêmes services, pour un prix raisonnable, à moins de 12€.


Vous pouvez accrocher votre appareil en toute sécurité soit sur la bretelle du sac à dos, soit à la ceinture et hop vous avez les mains libres.

 

 

 

 

 

 

Cette attache pour appareil photo, clipse l’appareil et le maintient aisemment même en courant avec l’appareil dessus. Bien sûr il vaut mieux ne pas courir avec l’appareil comme ça, si l’on ne veux pas abimer notre matériel, mais sachez que ça tient. Le petit bouton gris sur la droite sert de verouillage/déverouillage et hop l’appareil photo est tenu bloqué.

Voilà l’adresse pour l’achat de cette attache d’appareil photo.

Quel logiciel pour développer vos photos?

Quel logiciel pour développer vos photos?

Cette année nous avons tenté d’utiliser darktable mais force est de constater que ce n’est pas un logiciel facile à prendre en main pour des débutants et surtout pour la majorité des photographes du club un peu réticente avec l’informatique (il en est de même dans l’autre club dans lequel je suis aussi).

Nous laisserons donc de côté darktable ( je n’ai pas dit qu’on l’abandonnera*) pour prendre en main un logiciel de développement photo, suffisamment performant pour répondre à vos premières attentes, simple et intuitif, j’ai nommé Polarr.

Qu’est ce que Polarr?

Polarr est un logiciel de développement photo très simple d’utilisation et qui donne un rendu très satisfaisant pour le développement de nos photos. Certes, il ne permet pas de classer nos photos, comme le fait darktable, mais d’autres logiciels comme Digikam le font très bien (il y aura des tutos à ce sujet prochainement).

Polarr existe en 2 versions

La première, la version Express, est une solution gratuite, la version Pro, elle, est forcément payante. Le prix reste somme toute, très bas: 22€ par an.
L’avantage de la version pro est tout de même de permettre l’utilisation des masques.

Les masques, c’est une solution pour améliorer votre photo seulement dans des zones définies par le masque.
Exemple, reprendre la couleur des fleurs jaunes et pas les rouges, de règler la luminosité d’un objet mais pas de la photo entière et plein d’autres choses encore.
La version Pro de polarr permet aussi de développer des fichiers RAW, ce que ne permet pas la version gratuite. Bref, que des avantages.

Installer Polarr

 

Nous aborderons dans de prochaines vidéos, la façon d’utiliser Polarr.
Voici une première vidéo pour l’installer.
L’exemple est fait avec Polarr pour Linux mais la version Mac ou Windows existe aussi. Il y a même une version Web qui ne nécéssite pas d’installer le logiciel sur votre ordi, mais “Quizzzz” lorsque vous n’avez pas internet.

Les petits plus

Polarr existe aussi pour vos smartphones et avec votre version Pro vous pouvez l’installer sur 6 postes.

 

 

* Nous reviendrons sur darktable pour le développement lorsque vous vous sentirez plus à l’aise avec le développement photo. Gardez tout de même ce logiciel pour importer et classer vos photos.

La photographie numérique, ou comment l’informatique révolutionne la photo.

La photographie numérique, ou comment l’informatique révolutionne la photo.

Un cours donné par Gérard Bérry*,  vous explique en toute simplicité, en quoi les algorithmes ont modifier notre

façon de faire de la photo. Vous y comprendrez pourquoi, aujourd’hui, avec un téléphone, nous pouvons avoir des résultats photographiques de très bonne qualité. Comment et pourquoi votre appareil photo vous permet de photographier plus simplement aujourd’hui.
Vidéo facile à comprendre , pour peu que vous ayez quelques bases photographiques. Rien d’impossible donc quand vous suivez les cessions du club photo de Targon.

 

 

.

 

Gérard Berry y développe les thèmes suivants:

  • les différences entre la vision humaine, la vision de la pellicule argentique, et la vision du capteur numérique,
  • comment les algorithmes de traitement d’image permettent de dépasser les limites du matériel et d’étendre leur potentiel d’une façon spectaculaire (débruitage, correction des optiques, correction perceptuellement réaliste),
  • comment ces algorithmes influent sur la conception optique du matériel photographique, le rendant plus petit et moins cher, tout en améliorant la qualité d’image,
  • comment ces algorithmes améliorent l’ergonomie des appareils photos et de leur interface homme-machine,
  • comment les téléphones parviennent à transformer leurs faiblesses optiques en force, via le calcul informatique et la fusion d’images.

Ce cours dure 1h11, certes, mais si vous tenez les 10 premières minutes, vous n’aurez qu’une envie, celle de regarder cette vidéo jusqu’au bout.

 

*Gérard Berry est chercheur en informatique fondamentale et professeur au Collège de France. Il est notamment connu pour avoir inventé un langage de programmation permettant de prouver formellement le bon déroulement d’un programme. Il est aussi un excellent photographe de rue et un très bon vulgarisateur, et c’est ce qui nous intéresse ici.

 

La fameuse scène de crime. Votre oeil à t’il bien vu ce que vous croyez avoir vu?

Classez-vos photos

Classez-vos photos

Le numérique a totalement modifié nos pratiques photographiques .

Plus de pellicule de 12, 24 ou 36 photos qui nous obligeaient à réfléchir avant d’appuyer sur le bouton.
La frénésie du déclenchement… on clique, on clique sans compter et on se retrouve avec une quantité impressionnante de photos, dont une bonne quantité d’images très similaires.
Le classement de nos photos est devenu de ce fait, un défi de taille, qu’on laisse souvent de côté.
La qualité d’un bon photographe tient dans sa faculté à bien trier et à ne montrer que ses meilleures images.
Quel plaisir ensuite de pouvoir, d’un clic, retrouver les photos du petit, retrouver les photos d’un lieu précis, ou encore retrouver d’un clic toutes les photos exposables.

Bien sûr, cela impose un peu de rigueur. Trop souvent on entend « je trierai plus tard, quand j’aurai un peu de temps ». Pourtant quelques mois après, la situation n’a pas évolué et plus le temps va passer, moins vous aurez envie de le faire.

 

C’est parti pour le classement de vos photos

Nous allons voir comment, avec darktable, les mots clefs et un peu de méthode, il sera facile de retrouver facilement une ou quelques photos parmi toutes nos images.

Commençons par un archivage chronologique

Une méthode simple et efficace pour classer ses images est d’opter pour un archivage chronologique.
En d’autres termes, il s’agit de classer ses photos par date prise de vue, avec un niveau de dossiers plus ou moins grand.

Cette stratégie de classement présente plusieurs avantages:
Elle est compatible avec darktable, Lightroom et la plupart des autres logiciels.
Elle ne pose aucun problème pour migrer vers un autre système d’exploitation.
Elle permet de retrouver ses photos simplement par chronologie et par dossier.

Stratégie de classement de vos photos et vidéos

Depuis le dossier utilisateur, ouvrez le dossier Images.
Dans le dossier Images, créez un dossier -PHOTOS. Y coller un « – » au début du nom vous classera le dossier Photos toujours en premier dans le dossier Images.
Dans le dossier -PHOTOS créez un dossier avec l’année en cours.
Ouvrez ensuite ce nouveau dossier et créez-y un dossier pour chacun des mois de l’année.
Déplacez vos nouvelles photos dans les dossiers appropriés en fonction du mois.
Pour les événements importants, créez des dossiers spécifiques au sein des mois.

 

Si vous déchargez régulièrement vos photos sur votre ordinateur, cela ne vous prendra que très peu de temps.

 

 

La magie des mots clefs, des tags…

il n’y a pas vraiment de différence. Tags, mots clés (clefs), étiquettes, tout cela ce sont des mots, des associations de mots, qui vous permettront de retrouver vos photos quelque soit les dossiers dans lesquels elles sont, à condition que vous ayez adjoint ces mots clés à vos photos.

Exemple pour cette image on pourrait entrer :
Street, jaune, taxi, voiture, ville, street, rue, passage piéton, boutique, feu, goudron

 

 

 

 

Ou pour celle-ci
Paysage, lac, maison, église, bois, forêt, vert, jaune, orange, voyage, reflet, eau, montagne, verticale

 

 

 

 

 

Ou bien encore
Venise, mer, eau, maison, bâtiment, ciel, rose, bateau, voyage, Italie

 

 

 

 

 

Un dernier conseil avec votre classement de photo

Ne reportez pas au lendemain, faites le dès que vous importez vos photos. Plus vous attendrez, plus vous en aurez à faire et là ça devient galère, alors hop un peu d’ordre! Bon courage..

Tuto : enlever des taches sur une photo

Tuto : enlever des taches sur une photo

Il se peut que vous souhaitiez retirer des taches de poussières sur une photo.
Voici un tuto darktable, avec le module “corrections des taches”  rappelant le cours donné précédemment.

Ici des taches dues à des poussières sur le capteur.

 

Choisir sa carte SD

Choisir sa carte SD

Les 2 premières questions à se poser est de savoir ce que l’on souhaite à faire avec :
– De la photo, de la vidéo, ou les deux?
– Pour la photo, est-ce que je ne photographie qu’en Jpeg ou en Raw (+ jpeg)

La carte SD (Secure Digital)

C’est la carte mémoire de stockage que vous entrer dans votre appareil photo et qui enregistrera toutes vos images photos ou vidéos.
Une carte SD est une plaque de silicium sur laquelle existe un circuit intégré qui utilise ce que l’on appelle « la mémoire flash ».
Elle ne requière pas d’alimentation électrique pour conserver les données.

Il en existe 3 sortes ; la carte SD, la mini-SD et la micro-SD, c’est la plus grosse des 3 que vous retrouverez dans les appareils photos d’aujourd’hui.

.

.

Autopsie

 

1 >> C’est la capacité de la carte, les plus communes aujourd’hui vont de 16Go à 128Go mais peuvent monter à 2To.

2 >> Le Débit de la carte. Une carte SD à 2 débits :
Un entrant. C’est l’enregistrement de la capture de l’image sur la carte. C’est la rapidité à laquelle la carte va enregistrer l’image. Plus elle enregistrera vite. Intéressant lorsque vous photographiez en rafale et quand vous enregistrez vos photo en Raw.
(suite…)

Développer vos photos ou pas?

Développer vos photos ou pas?

Il y a des photographes qui pensent que ce n’est pas utile. Et pourtant…

Du moment que votre appareil sort une image au format jpeg, que vous le vouliez ou non, votre photo a subit un développement géré par le logiciel de votre appareil photo ou de votre téléphone. vous ne maitrisez rien. C’est lui qui décide.

Ce qu’on aime, lorsqu’on fait de la photo, c’est de maitriser, au mieux, tout les paramètres de notre photo. Composition, exposition, mise au point, …

Alors pourquoi ne pas rester maître de ses photos, jusqu’au bout?

Petite histoire:

Au temps de l’argentique, on développait déjà nos photos.
Avec des petits bouts de cartons on masquait plus ou moins certaines zone pour laisser plus ou moins la lumière du projecteur imprimer le papier photo.
En choisissant la marque et le type de la pellicule, idem du papier et des produits de développement, on travaillait la couleur ou le genre de noir et blanc que l’on souhaitait avoir.

Premier pas, ne pas confondre développement et retouche/montage.

Développer votre photo c’est optimiser tout ce qui comprend les contrastes, la luminosité, la saturation pour rendre une photo un peu plus punchy. tout dépendra de votre sensibilité et de vos goûts. C’est de cette manière qu’on vous finaliserez votre photo.

Retoucher vos photos ou faire du montage, ce sera plus modifier son aspect (ôter des choses génantes, ajouter des visuels qui n’étaient pas sur la photo d’origine, modifier des formes…)

Quel logiciel?

Les logiciels les plus connus, sont Lightroom pour le développement d’image et Photoshop pour la retouche et le montage.
Seulement accessibles par abonnement mensuels.

Il existe pléthore d’autres logiciels comme Capture One, Phase One, DXO, Affinité, et j’en passe.

Au club photo de Targon, quel logiciels avons nous retenu?

Dans un club photo, il est nécessaire de proposer des logiciels communs à tous les adhérents, communs à toutes les plateformes informatiques (Apple, Windows, Linux) et à des prix raisonnables pour toutes les bourses.

Au TOP, nous avons choisi deux Logiciels :
Polar, un logiciel simple, efficace et intuitif. Assez complet, il séduit la plupart des débutants comme des plus aguerris.
Il y a une version gratuite, limitée. Pour la version complète, il faudra verser la somme de 20 euros par an.

Pour les plus aguerris et les plus exigeant, darktable remplira tous les besoins, allant même parfois au dessus de Lightroom pour le traitements de nos photos. Il permet en plus de classer ses photos avec des mots clé.

La cerise sur le gâteau, il est gratuit.