Classez vos photos et vos vidéos avec Digikam (part.2)

Classez vos photos et vos vidéos avec Digikam (part.2)

Maintenant que vous avez ranger vos photos et vidéos dans des dossiers, que vous avez installer Digikam sur votre ordinateur, nous allons voir comment configurer Digikam pour l’utiliser au mieux.

Dans ce tuto Digikam, vous aurez les principales directives pour bien règler Digikam avant de commencer à classer vos photos.

Tuto : Configuration de Digikam

 

Clip pour appareil photo

Clip pour appareil photo

Le clip de fixation pour appareil photo.

 

Si comme moi, vous n’aimez pas avoir un appareil photo en bandoulière, qui balotte quand vous marchez, vous devez donc le tenir à la main, la sangle autour du poignet. Vous reconnaîtrez qu’il est parfois utile d’avoir les deux mains libres et dans ce cas c’est compliqué surtout en randonnée.
La solution:

Le clip pour appareil photo

S’il en existe de tout les prix, le plus réputé dans le monde de la photo, c’est celui de la marque Peak Design.
seulement à 65€ le clip, ça ne pique pas que le design…

J’ai trouver une bonne copie et mon clip pour appareil photo Andoer, me rend les mêmes services, pour un prix raisonnable, à moins de 12€.


Vous pouvez accrocher votre appareil en toute sécurité soit sur la bretelle du sac à dos, soit à la ceinture et hop vous avez les mains libres.

 

 

 

 

 

 

Cette attache pour appareil photo, clipse l’appareil et le maintient aisemment même en courant avec l’appareil dessus. Bien sûr il vaut mieux ne pas courir avec l’appareil comme ça, si l’on ne veux pas abimer notre matériel, mais sachez que ça tient. Le petit bouton gris sur la droite sert de verouillage/déverouillage et hop l’appareil photo est tenu bloqué.

Voilà l’adresse pour l’achat de cette attache d’appareil photo.

Tuto : enlever des taches sur une photo

Tuto : enlever des taches sur une photo

Il se peut que vous souhaitiez retirer des taches de poussières sur une photo.
Voici un tuto darktable, avec le module “corrections des taches”  rappelant le cours donné précédemment.

Ici des taches dues à des poussières sur le capteur.

 

Choisir sa carte SD

Choisir sa carte SD

Les 2 premières questions à se poser est de savoir ce que l’on souhaite à faire avec :
– De la photo, de la vidéo, ou les deux?
– Pour la photo, est-ce que je ne photographie qu’en Jpeg ou en Raw (+ jpeg)

La carte SD (Secure Digital)

C’est la carte mémoire de stockage que vous entrer dans votre appareil photo et qui enregistrera toutes vos images photos ou vidéos.
Une carte SD est une plaque de silicium sur laquelle existe un circuit intégré qui utilise ce que l’on appelle « la mémoire flash ».
Elle ne requière pas d’alimentation électrique pour conserver les données.

Il en existe 3 sortes ; la carte SD, la mini-SD et la micro-SD, c’est la plus grosse des 3 que vous retrouverez dans les appareils photos d’aujourd’hui.

.

.

Autopsie

 

1 >> C’est la capacité de la carte, les plus communes aujourd’hui vont de 16Go à 128Go mais peuvent monter à 2To.

2 >> Le Débit de la carte. Une carte SD à 2 débits :
Un entrant. C’est l’enregistrement de la capture de l’image sur la carte. C’est la rapidité à laquelle la carte va enregistrer l’image. Plus elle enregistrera vite. Intéressant lorsque vous photographiez en rafale et quand vous enregistrez vos photo en Raw.
(suite…)

Développer vos photos ou pas?

Développer vos photos ou pas?

Il y a des photographes qui pensent que ce n’est pas utile. Et pourtant…

Du moment que votre appareil sort une image au format jpeg, que vous le vouliez ou non, votre photo a subit un développement géré par le logiciel de votre appareil photo ou de votre téléphone. vous ne maitrisez rien. C’est lui qui décide.

Ce qu’on aime, lorsqu’on fait de la photo, c’est de maitriser, au mieux, tout les paramètres de notre photo. Composition, exposition, mise au point, …

Alors pourquoi ne pas rester maître de ses photos, jusqu’au bout?

Petite histoire:

Au temps de l’argentique, on développait déjà nos photos.
Avec des petits bouts de cartons on masquait plus ou moins certaines zone pour laisser plus ou moins la lumière du projecteur imprimer le papier photo.
En choisissant la marque et le type de la pellicule, idem du papier et des produits de développement, on travaillait la couleur ou le genre de noir et blanc que l’on souhaitait avoir.

Premier pas, ne pas confondre développement et retouche/montage.

Développer votre photo c’est optimiser tout ce qui comprend les contrastes, la luminosité, la saturation pour rendre une photo un peu plus punchy. tout dépendra de votre sensibilité et de vos goûts. C’est de cette manière qu’on vous finaliserez votre photo.

Retoucher vos photos ou faire du montage, ce sera plus modifier son aspect (ôter des choses génantes, ajouter des visuels qui n’étaient pas sur la photo d’origine, modifier des formes…)

Quel logiciel?

Les logiciels les plus connus, sont Lightroom pour le développement d’image et Photoshop pour la retouche et le montage.
Seulement accessibles par abonnement mensuels.

Il existe pléthore d’autres logiciels comme Capture One, Phase One, DXO, Affinité, et j’en passe.

Au club photo de Targon, quel logiciels avons nous retenu?

Dans un club photo, il est nécessaire de proposer des logiciels communs à tous les adhérents, communs à toutes les plateformes informatiques (Apple, Windows, Linux) et à des prix raisonnables pour toutes les bourses.

Au TOP, nous avons choisi deux Logiciels :
Polar, un logiciel simple, efficace et intuitif. Assez complet, il séduit la plupart des débutants comme des plus aguerris.
Il y a une version gratuite, limitée. Pour la version complète, il faudra verser la somme de 20 euros par an.

Pour les plus aguerris et les plus exigeant, darktable remplira tous les besoins, allant même parfois au dessus de Lightroom pour le traitements de nos photos. Il permet en plus de classer ses photos avec des mots clé.

La cerise sur le gâteau, il est gratuit.