Il y a des photographes qui pensent que ce n’est pas utile. Et pourtant…

Du moment que votre appareil sort une image au format jpeg, que vous le vouliez ou non, votre photo a subit un développement géré par le logiciel de votre appareil photo ou de votre téléphone. vous ne maitrisez rien. C’est lui qui décide.

Ce qu’on aime, lorsqu’on fait de la photo, c’est de maitriser, au mieux, tout les paramètres de notre photo. Composition, exposition, mise au point, …

Alors pourquoi ne pas rester maître de ses photos, jusqu’au bout?

Petite histoire:

Au temps de l’argentique, on développait déjà nos photos.
Avec des petits bouts de cartons on masquait plus ou moins certaines zone pour laisser plus ou moins la lumière du projecteur imprimer le papier photo.
En choisissant la marque et le type de la pellicule, idem du papier et des produits de développement, on travaillait la couleur ou le genre de noir et blanc que l’on souhaitait avoir.

Premier pas, ne pas confondre développement et retouche/montage.

Développer votre photo c’est optimiser tout ce qui comprend les contrastes, la luminosité, la saturation pour rendre une photo un peu plus punchy. tout dépendra de votre sensibilité et de vos goûts. C’est de cette manière qu’on vous finaliserez votre photo.

Retoucher vos photos ou faire du montage, ce sera plus modifier son aspect (ôter des choses génantes, ajouter des visuels qui n’étaient pas sur la photo d’origine, modifier des formes…)

Quel logiciel?

Les logiciels les plus connus, sont Lightroom pour le développement d’image et Photoshop pour la retouche et le montage.
Seulement accessibles par abonnement mensuels.

Il existe pléthore d’autres logiciels payants comme Capture One, Phase One, DXO, Affinity, Luminar, et j’en passe.

et des gratuits comme darktable, ou gratuits en ligne comme Pixlr.

 

La suite de cet article est réservée à nos adhérents. Connectez-vous si dessous pour lire la suite.

Connexion pour les Utilisateurs enregistrés


Résoudre : *
23 − 8 =