Enfermé avec ses deux filles et sa femme, Loïc Bourquinel, a lancé sur sa page Facebook son journal quotidien du confinement, alimenté par des mises en scène familiales.
Privé également des cours photo qu’il organisait régulièrement, il réfléchit à la mise en place d’ateliers via Instagram. Une solution qui serait ici gratuite mais aurait le mérite de sortir du confinement, au moins virtuellement. Pour sauvegarder le lien social avec les gens, Loïc s’associe avec une community manager et participer à des conférences à distance.
Si son activité se met à l’arrêt, sa créativité, n’est pas en berne et nous avons la chance de pouvoir y assister alors si vous n’avez pas encore cliquez sur sa page Facebook sur le lien des lives voici son lin Instagram..

La suite de cet article est réservée à nos adhérents. Connectez-vous si dessous pour lire la suite.

Connexion pour les utilisateurs enregistrés


Résoudre : *
23 ⁄ 1 =